La Plateforme Euro-Marocaine Migration Développement Citoyenneté Démocratie et le FMAS, Forum des Alternatives Maroc ont le plaisir de vous présenter le rapport du séminaire : “En route pour les GFMD et le pacte mondial sur les migrations”, qui s’est tenu le samedi 13 mai 2017 de 9h à 19h30 et le dimanche 14 mai 2017 de 9h à 11h30, au siège du Conseil Régional de Rabat/Kénitra (Place Al Joulane à Rabat).
Cette rencontre a été organisée avec le soutien du Ministère des MRE et des affaires de
l’immigration, le CNDH, le Conseil Régional de Rabat/Kénitra et l’Ambassade de France.
Ces trois demi-journées ont permis de sensibiliser et de mobiliser les associations de défense des droits des migrant.e.s et les structures de développement du Maroc ou issues de l’immigration marocaine aux prochaines échéances onusiennes sur les migrations, et tout particulièrement, le Forum Global Migration et Développement dont la dernière (Juillet 2017 à Berlin) et la prochaine édition (2018, Marrakech) sont co-organisées par l’Allemagne et le Maroc et le Pacte Mondial pour une migration sûre, ordonnée et régulière. La rencontre de Rabat a rassemblé plus d’une centaine de personnes représentant plus d’une cinquantaine d’associations. Cette manifestation a permis l’élaboration d’une déclaration finale qui vous est présentée à la fin de ce rapport en trois langues (français, anglais, arabe) et la mise en place d’un Comité de Suivi marocain pour la préparation du GFMD de Marrakech.

Une présentation détaillée des dynamiques entreprises depuis 2006 a été assurée par des
personnalités de premiers rangs du PGA (Global People Action) et du TMP (Transnational
Migration Platform), de chercheur.e.s et des militant.e.s engagé.e.s depuis très longtemps dans les mouvements issus des migrations marocaines en Europe et des droits humains.
Les ateliers ont porté sur la gouvernance, la défense des droits des migrants, la lutte contre le racisme et les discriminations, et sur le pacte mondial.
Ce séminaire a rempli largement ses objectifs :
• Mobiliser les structures marocaines pour la défense des droits des migrants
• Mettre en place un comité de suivi pour maintenir le dialogue
• La mise en place d’un cadre de concertation entre la société civile et les institutions en
charge des politiques migratoires et des droits humains.