Socialezekerheidsverdrag met Marokko

VAN HET KONINKRIJK DER NEDERLA NDEN

JAARGANG 2000 Nr. 71

1\ . TITEL

Verdrag houdende wijziging van het op 14 februari 1972 te Rabat ondertekende Algemeen Verdrag inzake socia/e zekerheid tussen het Koninkrijk der Nederlanden en het Koninkrijk Marokko, zoals herzien en ondertekend op 30 september 1996;

Rabat, 22 juni 2000

B. TEKST

Convention portant revision de Ia Convention glmerale de securite sociale entre le Royaume des Pays-Bas et le Royaume du Maroc signee a Rabat le 14 fevrier 1972 telle que revisee et signee le 30 septembre 1996

Le Royaume des Pays-Bas et le Royaume du Maroc,

Resolus d'etendre Ia cooperation dans le domaine de Ia securite sociale,

Ont decide de proceder ·a une revision de Ia Convention de securite sociale susvisee entre le Royaumc des Pays-Bas et le Royaume du Maroc, signee a Rabat le 14 fevricr 1972 telle que revisec et signee le 30 septembre 1996,

Sont convenus des dispositions suivantcs: Article I

La disposition de !'article 2, paragraphe I , est modifiee comme sui t: Article 2

I . A moins qu'il n 'en soit autrement dispose par Ia presente Conven­tion, les dispositions de la presentc Convention sont applicables aux tra­ vailleurs salaries ou assimiles qui sont ou ont ete sournis a Ia legislation

TRACTATENBLAD

VAN HET KONINKRIJJk DER NEDERLAND EN

JAARGANG 2000 Nr. 71

A. TITEL

Verdrag houdende wijziging van het op 14 februari 1972 te Rahat ondertekende A/gemeen Verdrag inzake sociale zekerheid tussen het Koninkrijk der Nederlanden en het Koninkrijk Marokko, zoals herzien en ondertekend op 30 september 1996;

Rabat, 22 juni 2000

B. TEKST

Convention portant revision de Ia Convention generale de securite sociale entre le Royaume des Pays-Bas et le Royaume du Maroc

signee a Rabat le 14 fevrier 1972 telle que revisee et signee le 30

septembre 1996

Le Royaume des Pays-Bas et

l e Royatane du Maroc,

Resolus d'etendre Ia cooperation dans le domaine de Ia securite sociale,

Ont decide de proceder a une revision de Ia Convention de securite sociale susvisee entre le Royaume des Pays-Bas et le Royaume du Maroc, si gnee a Rabat le 14 fevrier 1972 telle que revisee et signee le

30 septembre 1996,

Sont convenus des dispositions suivantes:

Article I

La disposition de !'article 2, paragraphe 1, est modifice comme suit:

Article 2

1. A moins qu'il n'en soit autrement dispose par Ia presente Conven­tion, les dispositions de Ia presente Convention sont applicables aux tra­vailleurs salaries ou assimiles qui sont ou ont ete soumis a la legislation de l'une des parties contractantes et qui sont des rcssortissants de l'une des parties, ainsi qu'aux membres de leurs families eta leurs survivants.

Article n

Le texte de !'article 5 de Ia Convention est remplace par le texte sui­vant:

Article 5

I. Les prestations en especes d'invalidite, de vieillesse, ou de survi­vants, les allocations au deccs et l es allocations familiales acquises au titre de Ia legislation de l'une des parties contractantcs ne peuvent subir aucune reduction, ni modification, ni suspension, ni suppression, ni confiscation du fait que le benefici aire ou !'enfant reside sur lc territoire de Ia partie contractante autre que cclui ou se trouve l'instirntion debi­ triee.

2. Le paragraphe precedent est aussi applicable aux prestations en verrn de Ia loi sur !'assurance incapacite de travail des travailleurs indcependants (WAZ).

3. Les paragraphes precedents sont egalement applicables aux per­sonnes non-ressortissantes de l'une des parties contractantes.

Article Ill

Apres l'article 29 de la Convention, il convient d'inserer un nouvel article 29a libelie comme suit:

Article 29a

L'instirtutioncompetente de l'un des Etats signataires est habilitee a:

- refuser ou supprimer Ia prestation d'invalidite, de vieillesse ou de survivants ainsi que les allocations familia l cs si le dcmandcur ou l'ayant­ droit ou l'organisme de liaison de l'autre Etat refuse de foumir lcs ren­ seignements demandes et ce, dans un delai de 3 mois apres I'envoi de Ia requete;

- suspendre lesdites prestations si le demandeur ou l'ayant-droit ou l'organisme de liaison de !'autre Etat n'a pas foumi les renscignements demandes dans lc delai susvise de trois mois.

Article IV

Cette Convention sera appliquee provisoirement des le premier jour du dcuxieme mois suivant Ia signature.

Cette Convention entrcra en vigucur le premier jour du deuxieme mois suivam le mois au cours duquel les parties contractames se seront communiquecs par ecrit que les procedures constitutionnclles pour !'en­tree en vigueur de Ia Convention ont ete accomplies dans leur pays rcs­ pectif, etant entcndu que l'article ll entrera en vigueur a effct retroactif a comptcr du ler janvier 2000.

EN FOI DE QUO! lcs soussi gnes, diiment autorises a cet effet, ont signe Ia prescnte Convention.

FAIT a Rabat, lc 22 juin 2000 en double exemplaire, en langue fran­caise.

Pour le Royaume des Pays-Bas

(s.) H.J. VAN PESCH

Pour le Royaume du Maroc

(s.) KHALID ALIOUA

D. PARLEMEN'T

Het Verdrag en het in rubriek J afgedrukte Akkoord behoeven ingevolge artikel 91 van de Grondwet de goedkeuring van de Staten-Generaal, alvorens het Koninkrijk aan Verdrag en Akkoord kan worden gebondcn. De voorlopige toepassing van het Verdrag (zie mbriek G hierondcr) is in overecnsternming met artikel 15, eerste lid van de Rijkswet goedkeu­ring en bekcndmaking van verdragen medegedeeld aan de Eerste en Twecde Kamer der Statcn-Gcneraal bij brieven van 7 juni 2000.

G. INWERKINGTREOING

De bepalingen van het Verdrag 7.Ullen ingevolge artikel IV in werking treden op de eerste dag van de tweede maand volgend op de maand waarin de Verdragsluitende Partijen elkaar schriftelijk hebbcn medege­ deeld dat de constitutionele procedures voor de inwerkingtreding van het Verdrag in hun respectieve Ianden zijn voltooid, met uitzondering van artikel II wclk met tcrugwerkcnde kracht in werking zal trcden op

1 januari 2000.

Het Verdrag wordt ingevolgc artikel IV vanaf I augustus 2000 voor­lopig toegepast.

Wat het Koninkrijk der Ncderlanden betreft, geldt het Verdrag aileen voor Nederland.

J. GEGEVEKS

Van het op 1 4 fcbmari 1972 te Rabat tot stand gekomen Algemeen Verdrag inzake socialc zekerheid tussen het Koninkrijk der Ncderlanden en hct Koninkrijk Marokko zijn tekst en vcrtaling geplaatst in Trb. 1972,

34. Zie ook Trb. 1973, 129.

Van het op op 30 september 1996 te Rabat tot stand gekomcn Verdrag tot wijziging van het op 14 febmari 1972 te Rabat ondertekende Alge­ meen Vcrdrag inzake sociale zckerheid tussen het Koninkrijk der Ncder­ landen en het Koninkrijk Marokko zijn tekst en vertaling geplaatst in Trb. 1996, 298.

Op 22 juni 2000 is tc Rabat nog tot stand gekomcn het Administratief

Akkoord houdende wijziging van het Administratief Akkoord van 3 november 1 972, zoals herzien bij het Administratief Akkoord onder­tekend te Rabat op 30 september 1996, met betrekking tot de wijze van toepassing van het op 14 februari 1972 te Rabat ondertekendc Algemeen Verdrag inzake sociale zekcrheid tussen het Koninkrijk der Nederlanden en het Koninkrijk Marokko. De tekst van dat Akkoord luidt als volgt:

Arrangement Administratif portant revision de !'Arrangement Administratif du 3 novembre 1972 relatif aux modalites d'application de Ia Convention generate de securite sociale entre Ie Royaume des Pays-Bas et le Royaume du Maroc, signee a Rabat le 14 fevrier 1972 et revisee par Arrangement Administratif signee a Rabat le 30 Septembre 1996

Les autori tes competentes neerlandaises, a savoir:

le Ministre des Affaires Sociales et de l'Emploi et le Ministre de Ia Sante, du Bien-etre et des Sports,

et

l'autorite competentc marocaine, a savoir:

le Ministre du Devcloppement Social, de Ia Solidarite, de I'Emploi et de Ia Fonnation professionnelle,

Desireux de donner a !'Arrangement Administratif du 3 novembre 1972 ct !'Arrangement Administratif du 30 septembrc 1996 son plein effet tant dans sa lettre que dans son esprit,

Sont convenus de ce qui suit:

Article I

Apres !'article 31 de !'Arrangement Administratif du 3 uovembre 1972, revise par !'Arrangement Administratif du 30 septembre 1996, il convient d'inserer un nouvel article 31a libellc comme suit:

Article 31a

I. L'institution cornpctente de l'Etat signataire aupres de laquelle une demande de prestation est deposce, est tenue de verifier !'exactitude des renseignements relatifs au demandeur ct, le cas echeant, aux mernbres de Ia famille et doit fournir Jes pieces justificatives ou des documents analogues a !'institution competente de !'autre Etat signataire, de ma­niere a ec que cette demiere puisse poursuivre !'instruction de Ia de­maude.

2. Le paragraphe 1 s'applique egalement lorsque !'institution compe­tente de l'un des Etats signataires introduit une requ6te aupres de !'institution de !'autre Etat afin de proeeder a une enquetc sur I a legiti­mite des paiements verses aux beneficiaires de prestations residant ou sejournant sur lc territoire de l'un ou !'autre des Etats signataires.

3. Les renseignements vises aux paragraphcs 1 et 2 s'etendent cgale­ ment a l'adresse, au travail, a Ia scolarite, aux. rcvenus, a Ia situation fami l iale eta !'aptitude au travail ou a l'etat de sante.

4. Les institutions eompetentes des Etats signataires pcuvent s'adresser directement Jes unes aux autres ou a leurs beneliciaires ou a leurs represcntants.

5. Des renseigncmen ts peuvent etrc directement demandes aux auto­ rites, sur le territoirc de !'autre Etat, par les rcpresentants diplomatiques et consulaires ainsi que par Jes institutions competentcs ou les organis­ mes de liaison des Etats signata ires afin de determiner lc droit a presta­tion des beneficiaires de prestations de l'un des Etats signataircs ainsi que Ia legitirnite des paiements qui leur sont verses. Les demandes de renseignement sur le territoire de !'autre Etat ne sont possibles qu'au su des organismes de liaison de !'autre Etat.

Article IT

L'article V de I 'Arrangement Administratif du 30 septembre 1996 est modifie comme suit: il couvient d 'inserer sous 1. et 2. des nouveaux paragraphes b) et de ce fait les paragraphes b) deviennent c) et les para­graphes c) devienncnt d).

Pour !'appreciation du degre d'inapritude au travail, les institutions de chaque Etat signataire pcuvent s'appuyer sur les rapports medicaux et les donnees admin.istratives foumis par !'autre Etat. Ccpendant, !'institution compctente conserve Ia faculte de faire proceder a l'exarnen de !'interesse par un medecin de son choix.

Article rn

Apres !'article 34 de I'Arrangement Administratif du 3 novembre 1972 il convient d 'inscrer un nouvel article 34a libelle comme suit:

Articl e 34a

L'institution du lieu de residence prete ses bons offices a !'institution competcnte en v11e d 'exerccr un recours contre le beneficiai re qui a obtenu indOmcnt des prestations. Lcs modalites d'application seront arretccs de commun accord par les institutions competentes des deux pays.

Article IV

Le present Arrangement Administratif cntrera en vigueur a I a meme date et pour Ia meme duree que Ia Convention telle signee le 30 septem­ brc 1996, portant revision de Ia Convention gcnerale de securite sociale entre le Royaume des Pays-Bas et le Royaume du Maroc, signee le 14 fevrier 1972.

EN FOI DE QUOl lcs soussignes, dument autorises a cet effet, ont signe le present Arrangement Administratif.

FAIT a Rabat le 22 juni 2000, en double exemplaire, en langue fran­rcaise.

Pour les autorites competenten.eerlandaises,

(s.) H.J. VAN PESCH

Pour /'autorife competente marocaine,

(s.) KHALID A LIOUA

De bepalingen van het Administratief Akkoord zullcn ingevolge arti­kel IV in wcrking treden op dezelfde datum als het onderhavige Verdrag.

Van het op 3 november 1972 te Rabat tot stand gekomen Administra­tief Akkoord met bctrekking tot de wijzc van toepassing van het op 14 februari 1972 te Rabat ondertekcnde Algemeen Verdrag tussen het Kon inkrijk der Nederlanden en het Koninkrijk Marokko inzake sociale zckerheid zijn tekst en vertal ing gep1aatst in Trh. 1 973, 130. Zie ook, laatstelijk, Trb. 1984, 139.

Van het op 30 september 1996 te Rabat tot stand gekomen Admini­ stratief Akkoord houdcnde wijziging van hct Administratief Akkoord van 3 november 1972 met betrekking tot de wijze van toepassing van lict op 14 februari 1972 te Rabat ondcrtekcnde Algemeen Verdrag inz.ake sociale zckerh eid tussen het Koninkrijk der Nederlanden en bet Konink­ rijk Marokko zijn tekst en vertaling geplaatst in rubriek J van Trb. 1996, 298.

ln overcenstcmming met artikel 19, tweedc lid, van de Rijkswet goed­ keuring en bckendmaking verdragen heeft de Minister van Buitenlandse Zaken bcpaald dat het onderhavige Vcrdrag in Nederland zal zijn bc­ kendgemaakt op de dag na die der uitgifte van dit Tractatcnblad.

Uitgegeven de achtentwintigste juli 2000.

De Minister van Buitenlandse Zaken a.i.,

W. KOK